top of page
Rechercher
  • bdrjonesbj

Arrêter quoi?? Non, moi je me focalise sur l’action!

“Je n’oublie pas mes objectifs, malgré les défis actuels !”


Comment ne pas laisser les conditions actuelles diminuer notre vision et résultats?



Je vais écrire cette article en francais, s’il y en a qui préférerait avoir ce genre d’article en anglais faites moi signalée car :


  1. Ce serait avec plaisir car plus facile !

  2. Vous pouvez enrichir votre vocabulaire et pratiquer l’anglais dans des sujets nouveaux.


Pardonnez des erreurs éventuelles (nombreuses), je vous invite à vous focaliser sur le fond ...


Vu ce qui se passe dans le monde qui nous entoure, les crises, les réformes, un monde qui ne cesse d’évoluer nous avons besoin d’adapter nos objectifs, penser en dehors du cadre et (si possible:-/) rester prêt de nos valeurs. Afin d’éviter d’être dans ce que l’on appelle en anglais “Le course des rats” (the rat race), je me dis souvent “I must be positive”. Être positive, me focaliser sur ce qui me fait du bien, mais oui! Pourquoi?


Pour faire travailler notre “Inconscient”. D’où viennent nos idées, nos impressions, nos intuitions, nos prises de décisions? On s'accorde à dire que cela vient du travail de notre “inconscient”, qui travaille nuit et jour et qui nous répond avec ce qu’il pense être bon pour nous. Sauf qu’il est assez simple, il ne comprend que les directives très claires et il communiquera avec nous de manière simple, tout le temps. Par nos ressentis.


Si on se sent bien c’est qu’il nous dit : “tu me communique quelque chose de positif".

Et si on se sent mal ou troublé c’est qu’il nous dit : “tu me communique quelque chose de négatif". Dans les deux cas, il prend ce que l’on lui donne et il se met à la recherche. Il cherche ce qui pourrait nous amener vers le “message” que l’on a envoyé…

Donc pour se dépasser et faire de meilleures performances, le message devrait être clair, et on aurait besoin de communiquer cela à notre inconscient ...


Compris?


Donc si vous croyez comme beaucoup, que nos pensées ont tendance à donner nos résultats et vous vous demandez comment “positiver” assez, afin de communiquer ce que vous voulez à votre inconscient, cet article vous serait utile.


J’ai croisé récemment un coach américain très connu, Trevor Moawad qui a écrit le livre “It takes what it takes” (ça prend ce que ça prend). Dans ce livre il réfère à plusieurs études, des exemples des personnes connues et à ses propres expériences en tant que coach en performance. Je vais faire court, les chiffres donnent à réfléchir :



  • L'impact de nos pensées positives et négatives n’aurait pas le même poids sur nous et notre performance (l’inconscient écoute-il plus les négatives?)

  • Les pensées négatives exprimées à voix haute auraient 4 à 7 fois plus d’impacte négatif que nos pensés positifs exprimés (donc quand on parle l’inconscient nous écoute aussi!)


Trevor Moawad avait commencé sa carrière surtout avec des sportifs de haut niveau, souvent jeunes. Il s’est rendu compte assez vite de l'importance de l’état d’esprit (MindSet en anglais) et l’importance d’enseigner les fondamentaux aux joueurs, aux personnes clés dans des organisations. Il s’est rendu compte également que dire “tu dois penser positif” n’aidait pas les joueurs, ou membres des équipes, quand ils étaient sous pression ou dans une phase difficile. Donc comment les deux donnés que nous venons de voir peuvent nous aider quand on a surtout pas envie d’entendre “TU DOIS PENSEZ POSITIVE!”


On peut se sentir mal, stressé, avoir du mal à voir clair sur son avenir, mais ce qui compte surtout ce sont nos actions. Parler est bien entendu une action. Trevor Moawad est connu pour dire : “parfois il faut fermer vos gxxxxxs!”, car dire des bêtises a plus d'impact que ce que vous pensez... Donc si vous vous sentez mal à cause d’une situation dont vous n’avez aucun contrôle, ça pourrait être pire. Comment? Vous pouvez empirer les choses en racontant toutes les peurs qui vous passent par l’esprit. Même si vous vous dites dans votre tête par la suite : “non, je ne crois pas ça”.


Le conseil de Trevor : Garder cela pour vous.


Je ne pense pas que Trevor voulait dire “ne parle plus à personne quand vous vous sentez mal” car partager dans ce cas incite de l’aide de ceux qui nous entour. Mon interprétation est qu’il voulait surtout dire d’éviter des phrases tels que :


  • “C’y est c’est fichu, ça me tombe dessus! Du coup ...”

  • “Le timing est contre moi, ça ne peut pas marcher parce que …”

  • “De toute façon, personne ne peut continuer dans ces conditions …”


Trevor Woawad veut aider tous à mieux utiliser son cerveau et démystifier l’optimisation personnelle. Il met beaucoup d’importance sur nos habitudes et ce que l’on fait. Mais plus important pour lui : CE QUE L’ON CHOISI DE NE PLUS FAIRE!


Je vais terminer cet article avec la même question qu’il serait susceptible de vous demandez:


“What are 5 things that you must stop doing now?”

Quelles sont les 5 choses qu'il faudrait que vous arrêtiez toute de suite?


Je me rappelle tous les jours que l’être humain est incroyable et plein de ressources, donc quêtons à être le plus humain possible !










Commentaires


bottom of page